La taille de la vigne en Champagne

Taille vigne champagne G. Mahé

La période de taille fait partie des différentes étapes indispensables pour prendre soin de la vigne. Elle marque le début d’un cycle nouveau pour celle-ci. C’est la partie la plus longue du travail de la vigne. Une personne taille en moyenne 500 pieds par jour.

Pourquoi tailler la vigne ?

La qualité de la vendange future va dépendre de la manière dont la vigne est taillée. Elle va déterminer plusieurs critères, notamment la fertilité de la vigne ainsi que sa maturité. Elle va faire en sorte que la vigne se développe correctement.

Ainsi, en supprimant les bois morts de l’année précédente, on peut préparer la future récolte en guidant la croissance du cep. Le but est de permettre à la vigne de produire un meilleur raisin.
La taille régule la production de raisin et va améliorer sa qualité : elle concentre les sucres sur un nombre réduit de grappes.

Tailler rigoureusement les ceps est donc primordial. Une bonne taille permet une bonne répartition de la végétation. Dès l’arrivée des beaux jours, la vigne pourra alors bénéficier d’un ensoleillement optimal. Elle assurera également une aération du feuillage et limitera le développement des maladies cryptogamiques (maladies causées par un champignon).

La taille va jouer sur la durée de vie et de production de la vigne. C’est un travail de précision pour lequel il faut être qualifié. Posséder le concours de taille est donc impératif pour cette étape cruciale.

Quand taille-t-on la vigne ?

La taille est la première intervention sur la vigne après les vendanges. Elle dure d’octobre à fin mars.

On distingue 2 périodes de taille :

  • La pré-taille, à partir d’octobre (juste après les vendanges) : le but est d’enlever tous les sarments qui ne sont pas nécessaires et de préparer le terrain pour la suite
  • La taille, à partir de novembre et jusqu’à fin mars : on va choisir les bois à fruits pour la future production.

Quels sont les différentes manières de tailler la vigne ?

La Champagne en tant qu’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) règlemente de façon précise la taille de la vigne.

Il existe 4 types de tailles :

Ces différentes manières de tailler la vigne diffèrent selon les régions et les cépages.

Le mot de la fin de Gwenaël Mahé

« Nous utilisons les 4 systèmes de taille. Nos chardonnays sont taillés en Chablis de manière à répartir idéalement les bois à fruits et favoriser la maturation. Le Cordon de Royat est utilisé sur les pinots noirs. Les Meuniers sont taillés soit en Guyot simple pour les jeunes vignes, soit en Vallée de la Marne pour les vignes plus âgées ou destinées à l’élaboration de vins rouges.

Le type de taille est choisi en fonction du cépage. Selon la vigueur de la vigne, il faudra laisser un nombre plus ou moins important d’yeux (aussi appelés bourgeons) pour ne pas l’affaiblir. La densité de plantation jouera aussi un rôle important par rapport à la taille : il faudra laisser plus de bourgeons s’il y a moins de pieds à l’hectare pour avoir un rendement similaire.

Au cours de la vie d’un pied de vigne, on pourra ou non changer de système de taille. Par exemple, si un incident climatique intervient (grêle ou gel), on optera pour un autre type de taille. Le but de ce changement sera de redonner au pied de vigne du potentiel de production, éviter un affaiblissement et ainsi le sauver. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *